Comment brancher un groupe électrogène pour l’alimentation d’une maison?

Un groupe électrogène est souvent utilisé pour dépanner en cas de coupure de courant. Il s’agit ainsi d’un appareil tout à fait autonome dans la génération d’électricité. Pour fonctionner, son moteur thermique fera tout le travail. Son rôle principal étant d’actionner un alternateur.
Pour vous servir comme il se doit, un générateur d’énergie doit d’abord être installé et puis brancher. Une question se pose alors : comment exécuter ces tâches convenablement ? et surtout, Comment brancher un groupe électrogène pour l’alimentation de sa maison ?
Comme tous travaux électriques, l’installation et le branchement d’un groupe électrogène requièrent le maximum de vigilance. Les gestes à adopter dépendront toutefois du modèle de l’équipement utilisé.
Dans notre article, nous en parlons dans les moindres détails. Pour vous renseigner davantage, suivez-nous jusqu’à la fin.

Comment brancher un groupe électrogène : Les précautions à prendre

Le branchement d’un groupe électrogène ne doit pas être effectué au hasard. L’intervention d’un professionnel est indispensable dans le cas où vous êtes encore novices dans le domaine. La manipulation d’équipement électrique étant toujours dangereuse.
Avant toute intervention, il va falloir délimiter 3 points essentiels.

  • Le choix des appareils à raccorder

    Pour commencer, sachez qu’un groupe électrogène n’est à utiliser que de temps à autre, en général quand le secteur est en panne. Il est donc recommandé de ne pas le raccorder à l’ensemble des équipements de la maison, mais seulement aux plus importants. Nous parlons bien évidemment du réfrigérateur, des éclairages et si besoin des téléviseurs. Vous comprendrez tout de suite que les climatiseurs, le four ou encore les sèche-cheveux exigent une puissance supérieure. Si vous persistez dans leur alimentation, l’autonomie de votre appareil en dépend.

  • Le choix de la puissance du générateur d’énergie

    Après avoir délimité les appareils que vous souhaitez raccorder, il vous faudra ensuite définir la puissance requise pour ce faire. Plus vous respectez les consignes émises, plus vous pouvez espérer une durée d’utilisation optimale. Pour vous donner un exemple concret, SUAOKI 500Wh 137,700mAh est un générateur d’énergie idéal pour le rechargement de petits équipements. Son autonomie varie entre 45 à 90 heures.

  • Le choix de l’emplacement du groupe électrogène

    Bon nombre d’utilisateurs se plaignent du bruit que peut émettre un groupe électrogène. Même un modèle silencieux peut en générer, mais avec une sonorité plus faible. Le mieux est donc de l’installer à l’extérieur de la maison. Choisissez quand même un emplacement qui ne risque pas de déranger autrui.

Adopter un inverseur électrique adapté

Par définition, un inverseur électrique, encore appelé inverseur de source, est un dispositif qui assure le basculement à la source secondaire d’énergie en cas de défaillance de la source fondamentale.
3 types d’inverseur vous seront proposés sur le marché, choisissez en fonction de vos besoins !

  • L’inverseur électrique manuel

    L’inverseur manuel est actionné par l’utilisateur. Une fois commuté, celui-ci lance le démarrage du groupe électrogène. Dans certains cas, ce dernier peut aussi être démarré manuellement.

  • L’inverseur électrique automatique

    À peu près semblable à l’inverseur manuel, l’automatique utilise un système de détection automatique de coupure de courant. Le basculement sur la source secondaire se fait ainsi automatiquement.

  • L’inverseur électrique télécommandé

    Ce genre d’inverseur est plutôt destiné aux gros équipements qui doivent assurer un service sans interruption. Il se distingue par la possibilité de paramétrer les appareils à alimenter ou non, en cas de panne.

Une fois le choix de votre inverseur fait, il vous faut maintenant le brancher sur l’alimentation générale. Pour ce faire, il faut tout couper pour prévenir les incidents. L’étape qui va suivre est l’ouverture du tableau électrique. Vous constaterez deux fils de couleurs bleu et rouge dans la plupart du temps. Leur débranchement est nécessaire pour vous permettre de les raccorder à l’entrée de l’inverseur. Il vous faudra continuer par le raccordement de sa sortie au disjoncteur. Toujours adopté des fils de même section.

Comment brancher un groupe électrogène : Raccordement

Le raccordement du groupe électrogène ne peut être validé qu’après un essai. Une fois le branchement terminé, n’oubliez pas l’étape finale. Lorsque vous aurez tout rebranché et que tout fonctionne normalement, votre raccordement est dit « réussi ». Pour une efficacité optimale, pensez également à suivre le manuel d’utilisation, généralement fourni avec l’équipement.

Le branchement

Vous savez où mettre votre équipement. Pour rappel, l’idéal est à l’extérieur de la maison. Vous allez ensuite entamer son raccordement. Pour ce faire, il est encore nécessaire d’adopter une prise d’entrée. Qu’est-ce qui la différencie d’une prise électrique ? En effet, contrairement à celle-ci, elle est dotée de fiches mâles. Lors de son achat, n’oubliez pas de demander si elle est certifiée IP55. Il est important qu’elle soit imperméable.
La prise d’entrée doit être connectée à l’inverseur de source. Son installation devra s’effectuer en façade. En même temps, il est aussi important de choisir les fils adaptés à la puissance du générateur d’énergie. Différentes sections sont disponibles entre 2.5 à 10 mm2. Concrètement, c’est cette prise qui va se relier à l’entrée de l’inverseur, c’est-à-dire la source secondaire. Pour finir, vous allez la connecter à votre groupe électrogène.

L’essai

Lorsque vous avez fini de tout relier, vous ne devez en aucun cas négliger l’étape finale : l’essai.
Il faut tout d’abord mettre en marche le moteur. Laissez ensuite allumer quelques éclairages et d’autres appareils. Leur puissance devra être estimée à au moins 50 % de celle de votre groupe. Continuer par le débranchement de votre alimentation principale. Dans le cas de l’utilisation d’un inverseur manuel, passer à l’alimentation secondaire. Si vous avez adopté un inverseur automatique, n’oubliez pas de confirmer son basculement. Pour un inverseur télécommandé, assurez-vous juste que le générateur d’énergie est bien en marche.
Comment savoir si votre source d’énergie secondaire fonctionne bien ? Si les appareils que vous avez allumés à l’essai sont toujours fonctionnels, votre groupe électrogène l’est aussi. Dans le cas contraire, vous devez jeter un coup d’œil à votre installation.

Le repos

Lorsque vous n’utilisez plus votre équipement, vous allez logiquement relancer l’alimentation principale. Quelques gestes responsables sont encore à exécuter. Pour un inverseur manuel, reprendre la première position. Pour un inverseur automatique, il est toujours plus raisonnable de vérifier qu’il est vraiment revenu sur la position initiale. Dans le cas d’un inverseur programmable, attendez sa coupure automatique qui va se faire en seulement quelques secondes.
En guise de conclusion, le raccordement d’un groupe électrogène à une maison peut nécessiter l’intervention d’un professionnel. Toutefois, si vous décidez vous-même de le faire, pensez toujours à couper l’alimentation électrique par mesure de précaution. Dans tous les cas, n’oubliez pas de vous conformer à la législation qui détermine l’installation et le branchement de groupe électrogène de votre commune ou département. Nous réitérons qu’il s’agit de tâches qui ne devraient pas être faites à la légère.

Plus d’informations sur le groupe électrogène silencieux dans notre guide d’achat.